La majorité des sources historiques nous affirment que le père d'Evrard de Frioul était Unroch (ou Hunrok) I, comte de Ternois (aussi appelé Henri I), de la lignée des Unrochides[2]. Il est nommé duc de Frioul et marquis de Trévise quelques années plus tard. C'est sans doute à L'École du Palais que saint Évrard commence à accumuler divers livres qui composeront sa riche bibliothèque dont il parlera avec tant de détails dans son testament[12]. Une majorité d'historiens s'entendent sur le fait que la mère d'Évrard serait Ingeltrude de Paris[réf. Parmi ceux-ci, le curtis d'Hildina, que plusieurs auteurs ont identifié comme étant devenu la vieille seigneurie d'Hosdent, aujourd'hui le petit hameau d'Hosdent-sur-Mehaigne. Lesen Sie vorher bitte unsere Erläuterungen auf der Seite Warum Il fut nommé duc de Frioul et marquis de Trévise[2] par l'empereur Lothaire et sera sacré saint après sa mort.

in Italien Please. Décès: 16 décembre 866 Royaume lombard . document.write(", abgerufen am " + Tag + ". " var Titel = document.title; var Titel1 = Titel.replace(/ - Ökumenisches Heiligenlexikon/g, ""); Les travaux du monastère sont longs et ils ne se terminent qu'après la mort du marquis de Frioul. Il est le fils du comte de Ternois Unroch issu de la famille des Unrochides, et de Engeltrude.

korrekt zitieren: Joachim Schäfer: Artikel